Le sceptre d’Ottokar, nouvelle BD audio-décrite

.

La première version de cet album fut publiée en 1939, quelques temps avant la déclaration de la deuxième guerre mondiale.

Quelques clins d’œil d’Hergé dont le nom du traître syldave Mussler dans lequel on ne peut mle-sceptre-dottokaranquer de remarquer la contraction de Mussolini et Hitler, rend cet album passionnant sur un plan historique.

C’est aussi un véritable roman d’espionnage dans lequel les traîtres complotent à qui mieux mieux et Hergé sait mener l’intrigue de façon haletante

L’audiodescription de l’album fut un véritable exploit, la diversité des costumes, la présence d’une multitude de personnages, tout concourt à rendre cet album passionnant.

Et l’enregistrement, donc ?

Drolatique, collaboratif et coopératif comme toujours.

Des bénévoles motivés, captivés par les accents pseudo-Syldave dont ils étaient obligés d’émailler les répliques, tout, tout s’est déroulé dans ce climat bon enfant qui nous est cher mais aussi, oserais-je dire, avec le professionnalisme digne d’une pièce de théâtre.

À vous l’écoute

 

Bon de commande à télécharger

.

Les commentaires sont fermés.